50 ans, l’âge du bonheur

« Selon une nouvelle étude, les gens trouvent le vrai bonheur à l’âge de 50 ans. Les chercheurs ont constaté que ceux qui ont passé le demi-siècle se sentent bien et sont heureux de leur vie. Les facteurs clés de ce bonheur sont la tranquilité d’esprit amenée par l’emprunt de leur logement enfin remboursé, le temps qu’ils ont désormais pour jouir de la vie et leur relation épanouie… »

http://www.50-ans.com/wp-content/uploads/2011/07/media_xl_4018993.jpg

Lire l’article au complet : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1522/Societe/article/detail/1210369/2011/01/19/50-ans-l-age-ou-on-est-plus-heureux-que-jamais.dhtml

 

 

Pierre Mazeaud avait 49 ans quand il a réalisé l’ascension de l’Everest !

 

50 ans et pas une ride :

Michèle Bernier sur scène avec son spectable sur la cinquantaine. La confiance est là, la sérénité, le plaisir…

Voici l’interview :

http://culturebox.france3.fr/all/18919/michele-bernier-50-ans-et-pas-une-ride-#/all/18919/michele-bernier-50-ans-et-pas-une-ride-

 

 

Voici les 20 raisons qui rendent les 50 ans et plus plus heureux que jamais:

1. Une santé relativement bonne.
2. Avoir plus de temps pour profiter de la vie.
3. Une situation financière correcte.
4. Une relation amoureuse plus forte que jamais.
5. A l’aise avec son corps.
6. Heureux avec la vie menée jusqu’ici.
7. L’emprunt remboursé.
8. On sait ce qu’on veut de la vie.
9. Les enfants sont heureux et satisfaits de leur vie.
10. Plus de vacances.

lire les 10 autres raisons 

 

 

28 novembre 1931. L’écrivain autrichien Stefan Zweig a 50 ans.
il écrit dans son journal : « Le jour noir. 50 ans. »

 

Aujourd’hui, elle s’est mise à faire le cow-boy en courant et en hurlant mon prénom, sans oublier de se retourner pour s’assurer que j’avais bien la honte, devant toute la galerie du centre commercial. Elle ? C’est ma mère et elle a 50 ans.

VDM

 

Signes avant-coureurs de la cinquantaine

…vous commencez à dire : « Dans mon temps ».
…l’idée de conduire une voiture sport ne vous dit plus rien.
…vous quittez le stade avant la fin de la partie pour éviter la foule.
…vous sentez le besoin d’acheter un foulard et des gants.
…tout ce qui vous intéresse dans une boîte de céréales, ce sont justement les céréales.
…on attrape des cheveux blancs à force de s’inquiéter pour ses rides.
…le docteur dit: Vous êtes en pleine forme, mais il a l’air étonné.
…le coiffeur, le dentiste et l’esthéticienne, hochent tous la tête en soupirant.
…quand vous invitez une dame à passer, avec vous, seulement une partie de votre week-end.
…quand vous ne courez plus après les femmes, vous les accrochez au passage avec votre canne.
…quand vous est heureux de passer un samedi soir à la maison.
…quand avoir de la chance signifie gagner à la loterie.
…quand l’esprit le veut, mais la chair est bien trop fatiguée.
…quand vous courez encore chaque jour, mais après vos lunettes.

 

…l’autre jour, une goutte de sueur a mis deux heures pour atteindre mon menton…

Aie.

 

Ce serait possible pour les artistes chanteurs (femmes) de l’Opéra, les marins ayant 25 ans de service, les mineurs ayant 20 ans « de fond » et 30 ans de service et les conducteurs et controlleurs de la SNCF. Pour les autres, courage…ou plaisir !

 

Longtemps, la quinqua s’est couchée de bonne heure. Persuadée que son avenir amoureux et sexuel s’obscurcissait à l’annonce de la ménopause, elle renonçait en général à toute séduction, jugeait ridicule tout effort pour la maintenir et voyait sa libido s’assoupir au contact d’un mari fatigué. Mais, aujourd’hui, tout a changé. « Les femmes sont mieux nourries et mieux soignées qu’avant, les traitements substitutifs permettent de minorer les effets de la ménopause, bref, elles sont beaucoup plus jeunes que leurs mères au même âge »

 

La crise des 50 ans…pour les hommes aussi !

Plusieurs facteurs déclenchants ont été répertoriés par les psychologues et psychothérapeutes.

  • Le premier se traduit par la grande difficulté à établir une priorité dans ses valeurs. Tout ce qui était stable et établi vole subitement en éclat.
  • Le second provoque un repli sur soi et sur le passé. On ressasse ses souvenirs et il devient subitement impossible de se projeter dans l’avenir. On ne veut plus tenter de nouvelles expériences : pour quoi faire et à quoi bon !
  • Le troisième est une très désagréable impression que le temps va trop vite. La mort est au bout, et cette idée est oppressante !

La femme à 50 ans
La ménopause nous joue des tours, le corps se transforme et le moral en prend un coup.
Les enfants volent de leurs propres ailes.
Le boulot ça roule, plus de plan de carrière en tête.
Pour certaines encore un dernier coup de collier au niveau professionnel.
On a les moyens de faire ce que l’on veut, de voyager, de craquer pour des folies.
Le sport est toujours inscrit sur l’agenda, gym douce, piscine, marche en randonnant.
On s’accepte plus comme on est.
Soirées et virées avec les ami(e)s plus d’hésitation on a le temps et la forme.
Les rides sont là et bien là, la peau est plus lâche, plus de temps pour récupérer après une soirée trop longue et une nuit trop courte.
Soins raffermissants, spa, thalasso, coiffeur régulièrement : être impeccable et se sentir bien dans un corps qui est différent.
Maquillage plus léger, plus naturel.
On est parfois au mieux de son pouvoir de séduction, la maturité sexuelle en plus.
Les femmes sont belles et doivent le rester avec parfois un p’tit coup de bistouri par là …
Vous vous souvenez comment c’etait à 40 ans ?